ANIMATION WORLD MAGAZINE - ISSUE 4.3 - JUNE 1999

 

Le Centre Belge de la Bande Dessinée à Bruxelles

par Philippe Moins

© Daniel Fouss.

Pour plus d'information sur l'histoire de la B.D en Belgique, lire l'article de Philippe Moins "BD et Animation: Une Tradition Belge."

Un rêve de pierre et de papier

Depuis dix ans, il existe à Bruxelles un Musée d'un genre particulier, puisqu'il est entièrement dédié à la bande dessinée dans tous ses aspects. Créé par un petit groupe de fans de la BD belge (celle-ci compte quelques fleurons comme Tintin, les Schtroumpfs , Spirou, Lucky Luke, Gaston Lagaffe, Blake et Mortimer...), le Musée a pu se déployer dans un bâtiment remarquable. Il s'agit d'un ancien grand magasin construit en 1906 par l'architecte belge Victor Horta, éminent représentant de l'Art nouveau en Belgique. Son péristyle au subtil éclairage zénithal débouche sur un magnifique escalier monumental qui confère à l'ensemble un côté "classe" sans être pompeux et donne aux "comics" une amusante respectabilité.

BD et animation
Sur 4.200 mètres carrés et trois étages, le Musée permet aux collections de se déployer : planches originales, esquisses, ayant appartenu aux dessinateurs, reconstitutions diverses,...

Une section du musée ("la BD en mouvement"), réalisée par Folioscope est entièrement dévolue au cinéma d'animation et plus particulièrement aux adaptations de BD en dessins animés. La visite commence par une ligne du temps envisageant décennie par décennie les grandes étapes du cinéma d'animation mondial. Après un bref clin d'oeil à Winsor Mc Cay (lui aussi très "Art nouveau", il est fort populaire parmi les spécialistes de la BD en Belgique) , la visite se poursuit par une série de vitrines didactiques illustrant exemples à l'appui (nombreux dessins et décors originaux) les phases de réalisation d'un dessin animé. Un vrai banc titre, une vraie table de montage, divers objets et surtout une grande maquette complètent l'ensemble. Celle-ci représente non sans humour et de manière hyperréaliste la vie d'un petit studio d'animation belge, avant l'arrivée de l'ordinateur. Sous les traits des mannequins de dix centimètres (dus au talent de Martine Verlinden), les connaisseurs peuvent reconnaître au passage quelques figures du cinéma d'animation en Belgique.

© Daniel Fouss.

Des collections uniques au monde
Outre cette section "la BD en mouvement", le Centre compte sept expositions permanentes dont "le Musée de l'imaginaire" ( voué aux sources d'inspiration de Tintin, scénographie très réussie), "le Musée de la BD moderne" (dioramas BD très attirants pour les jeunes enfants et... les adultes!), "le Trésor des dessins originaux" (tous les grands auteurs y sont représentés).

Les collections de planches du Musée, exposées dans des conditions optimales de conservation, sont particulièrement riches, de nombreux auteurs, connus ou pas, ayant fait don d'originaux. C'est le cas du cinéaste français Patrice Leconte dont on ignore souvent qu'il fut d'abord un dessinateur de BD pour le magazine "Pilote" avant de devenir le réalisateur que l'on sait.

Le Centre a recensé en Belgique pas moins de 650 auteurs (professionnels), ce qui équivaut pour un pays de 10 millions d'habitants à la plus forte densité de dessinateurs au kilomètre carré.

Des expositions temporaires, des conférences, des ateliers créatifs sont également organisés dans le Musée qui s'enrichit d'une bibliothèque (40.000 albums et ouvrages de référence), d'une librairie spécialisée et d'une brasserie. Un extension du Musée est envisagée car l'accroissement des collections et le nombre de visiteurs (240.000 chaque année) finissent par rendre ce bel espace bien exigu.

© Daniel Fouss.

Un "parcours BD"
Le Centre de la BD est aussi à l'origine d'une initiative originale, avec les autorités urbanistiques de la ville: le "Parcours BD" vise à décorer les pignons de certains bâtiments du centre de la ville de peintures murales originales, conçues par les dessinateurs de BD belges actuels.

Un autre projet devrait voir le jour dans les prochaines années, indépendamment du Centre belge de la BD: le Musée Tintin. La Fondation Hergé voudrait localiser ce projet Place Fontainas, à moins d'un kilomètre du Centre de la bande dessinée. Ce Musée fera-t-il de l'ombre au Centre de la BD? ou dynamisera-t-il davantage l'offre BD, déjà très riche à Bruxelles? La deuxième proposition paraît plus probable, surtout si l'on tient compte des nombreuses librairies spécialisées, certaines dotées d'espaces d'exposition ouverts à la nouvelle BD indépendante, comme les librairies "Brüzel" et la Galerie "Sans titre", toutes proches. En jouant les complémentarités, le MuséeTintin pourrait ajouter un attrait supplémentaire à un ensemble permettant de parcourir tout le centre historique.

Bruxelles, capitale mondiale de la BD? la plupart des bruxellois ont trop d'humour pour se parer de plumes aussi voyantes. Pourtant, ils n'auraient pas tout à fait tort.

Centre Belge de la Bande Dessinée
Bruxelles, 20 rue des Sables
tel: 322/ 219.19.80
fa: 322/219.23.76

Heures d'ouverture:
Musée, expositions permanentes et temporaires, librairie, brasserie: tous les jours, sauf le lundi, de 10 à 18 heures.
Bibliothèque, centre de documentation (à partir de 16 ans): mardi à jeudi: de 12 à 17 heures; Vendredi: de 12 à 18 heures; Samedi: de 10 à 18 heures.
Salles de lecture BD ( accès à tous): idem bibliothèque: dimanche de 12 à 18 heures.

Philippe Moins est co-directeur du Festival du dessin animé et du film d'animation de Bruxelles. Il tient une rubrique cinéma d'animation pour le quotidien belge Le Matin.



Note: Les lecteurs peuvent contacter les collaborateurs d'Animation World Magazine en envoyant un e-mail à editor@awn.com.


Table of Contents
Feedback?
Past Issues


Animation World Magazine
Career Connections | School Database | Student Corner
Animation World Store | Animation Village | Calendar of Events
The AWN Gallery | The AWN Vault | Forums & Chats
Home


About | Help | Home | info@awn.com | Mail | Register


©1999 Animation World Network