Search form

Louise Beaudet: une passion pour l'animation

The Career Coach reflects on the events of September 11, 2001 and calls for us to work toward our goals and dreams today.

Demi-page de couverture du numéro d'ASIFA Ca nada en hommage à Louise Beaudet (septembre 1996). Illustration de Jacques Drouin.

Le 3 janvier, Louise Beaudet, peut-être la plus célèbre et la plus respectée des conservateurs de cinéma d'animation dans le monde, est décédée. Le texte ci-dessous est un communiqué de presse de la Cinémathèque Québecoise qui retrace les grandes lignes de sa carrière. Quelques collègues et amis ont également apporté leur témoignage (texte en anglais seulement)

Sommité internationale en matière de cinéma d'animation Louise Beaudet décédée à l'âge de 69 ans

Montréal, le 7 janvier 1997 - C'est avec tristesse que la Cinémathèque québécoise a appris le décès de Madame Louise Beaudet, survenu le 3 janvier dernier des suites d'une longue maladie.

Louise Beaudet a été à l'emploi de la Cinémathèque québécoise pendant 28 ans. Engagée initialement pour coordonner l'organisation d'une importante rétrospective de cinéma d'animation presentée dans le cadre de l'Exposition Universelle de 1967, elle s'est par la suite vu confier la fonction de conservateur du cinéma d'animation. C'est ce poste qu'elle a occupé jusqu'à octobre 1996.

Tout au long de sa carrière, Louise Beaudet a manifesté une passion sans limite pour le cinéma d'animation. Son rôle prépondérant dans la mise en valeur de ce genre cinématographique est reconnu à l'échelle internationale. Elle est l'auteur de nombreux textes historiques, essais et monographies. Ses qualités exceptionnelles de programmatrice étaient regulièrement sollicitées par les festivals pour lesquels elle organisait des rétrospectives toujours riches et étonnantes.

Louise Beaudet est à l'origine du chapitre canadien de l'Association Internationale du Film d'Animation (ASIFA-Canda) dont elle a occupé la présidence pendant plus de 10 ans. En septembre 1996, ASIFA-Canada lui a decerné le prix honorifique "Heritage Norman McLaren" à l'occasion du festival du cinéma d'animation d'Ottawa.

En janvier 1995, Louise Beaudet fut la première recipiendaire d'un nouveau prix créé par le groupe américain ASIFA-East pour souligner le soutien offert par des personnes qui, sans être des animateurs, ont consacré leur vie à la mise en valeur du cinéma indépendant.

Ses collègues de la Cinémathèque, aussi bien que les animateurs de nombreux pays qui ont fréquenté Louise ne sont pas prêts d'oublier son sourire qui n'avait d'égal que sa passion pour le cinéma d'animation.

de gauche à droite: Hubert Tison, Louise Beaudet et Adrian Mancia lors du dernier Festival d'Ottawa.

Resumé de carrière

Louise Beaudet est conservateur depuis fin 1973 de la section Animation à la Cinémathèque québécoise où elle est permanente depuis 1968, après avoir collaboré à la rétrospective mondiale du Cinéma d'Animation dans le cadre d'Expo 1967.

Elle a fait profiter de ses connaissances du cinéma d'animation à l'Office franco-québécois, au Festival du Film de New-York (membre du Jury en 1975), à l'Institut canadien du Film, aux Festivals Internationaux d'Ottawa, Toronto et Hamilton, au New-York Film Library (symposium en 1978), au Sinking Creek Film Celebration de Nashville (1979), au Musée d'Art Moderne de New-York dans le cadre d'une rétrospective pour le 40e et le 50e anniversaire de l'O.N.F. (1980, 1989), au Festival de Varna en Bulgarie pour une rétrospective canadienne (1981).

Depuis 1982, pour préparer et présenter des expositions sur le cinéma d'animation, organiser des rétrospectives ou participer à des travaux consacrés a des pionniers et aux archives de cinémathèques, elle a été invitée par le Musée des Beaux-Arts de Montréal, le Musée d'Art Moderne de New-York, la Pacific Film Archives de Bekerley, l'Universite de Californie, le Festival de San Fransisco, la Pacific Cinémathèque de Vancouver, les festivals de Bristol, Bruxelles et Annecy (membre du Jury en 1985), le Musée des Beaux-Arts de Boston.

Elle est l'auteur d'articles parus dans les revues de cinéma québécoises, canadiennes et francaises, de textes pour des catalogues d'exposition à Berlin et Montréal (en 1982) et de travaux co-édités par la Cinémathèque québécoise et les éditions Pierre Lherminier de Paris (les cinémas canadiens ), avec la Cinémathèque de Toulouse pour Charles R. Bowers ou le mariage du slapstick et de l'animation et Du nouveau sur Charley Bowers. Elle est l'auteur de la monographie A la recherche de Segundo de Chomon publiée par le Festival d'Annecy 1985 à l'occasion d'une rétrospective de ce pionnier espagnol.

Elle exerce des responsabilités au sein du Conseil d'Administration de l'ASIFA Canada de 1970 a 1991.

Le 25 janvier 1996, ASIFA-East lui a rendu hommage pour le travail accompli depuis plus de 25 ans: la mise en place de la collection de la Cinémathèque, sa collaboration à de nombreux festivals, sa participation à l'élaboration de programmes spéciaux, son bon gout en matière d'animation et sa connivence de tous les instants avec la communauté des cinéastes d'animation. Louise Beaudet est la première récipiendaire de ce nouveau prix.

randomness